Les entreprises restent mal préparées au risque de change

le 04/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Deloitte souligne l’archaïsme dans la collecte et le traitement des informations, ainsi que la sophistication limitée des politiques de gestion du risque.

Alors qu’il a fortement pesé sur les résultats des entreprises au cours de l’année 2015, le risque de change est toujours mal appréhendé par les dirigeants et les trésoriers, révèle l’enquête réalisée par Deloitte auprès de 133 sociétés à travers le monde. Ainsi, 56% des entreprises déclarent...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

Sur le même sujet

A lire aussi