Elliott complique le rachat d’Ansaldo STS par Hitachi

le 16/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le fonds américain, qui contrôle 19,5% du groupe de signalisation ferroviaire italien via des actions et des options, juge le prix insuffisant, même après le relèvement imposé par la Consob.

Elliott poursuit sa fronde contre Hitachi. Le fonds activiste a annoncé hier qu’il n’apporterait pas ses titres Ansaldo STS à l’offre du groupe japonais. Elliott estime toujours que le prix offert, pourtant relevé de 9,50 euros à 9,899 euros par action, «sous-évalue significativement» l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi