Les autoroutes françaises font de la résistance

le 16/02/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les tumultes des marchés ont remis en lumière le modèle défensif et extrêmement rentable des groupes de concessions comme Vinci ou Eiffage.

Vinci et Eiffage font partie des rares exceptions. Avec LVMH, Orange ou Eutelsat, les deux groupes français de construction et de concessions parviennent à échapper au marasme boursier du début de l’année, sur le périmètre du SBF 120. Et s’ils affichent des pertes boursières, leurs comparables...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi