Les turbulences de marché mettent les IPO à l'épreuve

le 26/08/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les volumes d'émissions de capitaux ont fortement ralenti en août, plus qu'habituellement, sous le coup de la chute des indices actions.

Les turbulences de marché mettent les IPO à l'épreuve

La période estivale est habituellement creuse pour les levées de capitaux ou les introductions en Bourse. Toutefois, août 2015 s’annonce comme l’un des mois les plus fades de ces dernières années. Depuis le 1er août, Dealogic a recensé 219 opérations. Il faut remonter à février 2009, au pic de la crise financière et boursière, pour trouver un plus petit montant mensuel (173 opérations) et à août 2008 pour observer une coupure estivale aussi calme (191 opérations).

La chute de 42% de la Bourse de Shanghai depuis son pic du mois de juin n’est évidemment pas étrangère à cette décrue. Dans la région Asie-Pacifique, les volumes d’activité en equity capital market ont baissé de 10% en août d’une année sur l’autre.

Selon Dealogic, la faiblesse de l’activité se ressent particulièrement au niveau des introductions en Bourse, avec 2,5 milliards de dollars placés via 33 opérations, soit le plus faible volume mensuel depuis janvier 2012 et le plus petit mois d’août depuis 2008. Lundi, le groupe américain de tests génétiques RainDance a renoncé à son projet d’introduction en Bourse. Le passage ces derniers jours des actions Twitter ou Alibaba en dessous de leur cours d’IPO constitue un signal négatif pour les investisseurs. Si les turbulences sur les marchés se poursuivent, d’autres opérations devraient se ranger sur le bas-côté, alors que le S&P 500 et le Stoxx 600 ont perdu 10% depuis le début du mois d’août. Selon le journal El Confidencial, l’espagnole Banco Mare Nostrum envisagerait de reporter à 2016 son introduction en Bourse, initialement prévue pour début octobre. Compte tenu de la nature de l’activité de la filiale du Crédit Agricole, la mise en Bourse du gérant Amundi, attendue cet automne, dépend elle aussi fortement d’une stabilisation des conditions de marchés.

Août 2015 s’annonce comme l’un des mois les plus fades de ces dernières années. Illustration L’Agefi.
ZOOM
Août 2015 s’annonce comme l’un des mois les plus fades de ces dernières années. Illustration L’Agefi.

A lire aussi