Spie retente sa chance en Bourse avec une fourchette abaissée

le 01/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Spie retente sa chance en Bourse avec une fourchette abaissée

Après son échec de l'automne 2014, Spie a relancé son introduction en Bourse. Pour mettre toutes les chances de son côté, le groupe de multiservices industriels revient avec une fourchette indicative abaissé, de 14,50 euros à 17,50 euros par action, contre 15 à 18,30 euros proposés lors de la première tentative d'IPO. En haut de fourchette, la valeur en capital de Spie ressort à 2,625 milliards d'euros contre 2,813 milliards dans le premier projet. La taille initiale de la nouvelle offre comprend l'émission d'actions nouvelles pour un montant d'environ 700 millions d'euros, précise Spie dans un communiqué. La somme servira à refinancer le crédit senior conclu par Spie en décembre 2014 et5 l’emprunt obligataire à échéance 2022. Le montant de la dette au titre du crédit senior et des obligations 2022 s’élevait respectivement à 1,7 milliard d’euros et 185,6 millions d’euros au 31 mars 2015.

La Caisse de dépôt et placement du Québec a prévu de passer un ordre compris entre 100 et 150 millions d'euros. Les autres actionnaires de référence (Clayton Dubilier & Rice et Ardian) ainsi que les salariés et le management vendront des actions pour un montant brut maximum compris entre 91 millions et 348 millions d’euros en fonction du prix final retenu de l'exercice ou non des clauses d’extension et de surallocation.

La fixation du prix de l'offre est prévue le 9 juin et le début des négociations des actions sur Euronext le 10 juin. JPMorgan, UBS, Barclays, BNP Paribas, BofA Merrill Lynch, HSBC et la Société Générale sont mandatées pour l'opération.

A lire aussi