Sony fait son grand retour sur le marché actions

le 01/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe entend lever 440 milliards de yens sous forme d’actions et de convertibles, une première depuis 1989. Mais les investisseurs se méfient.

Après 26 ans d’abstinence, Sony fait son retour sur le marché actions. Le géant de l’électronique japonais a annoncé hier son intention de lever environ 440 milliards de yens (3,24 milliards d’euros) à travers une augmentation de capital et une émission de convertibles. Organisée par JPMorgan, Morgan Stanley et Nomura, l’opération représente au total un dixième de la capitalisation de Sony.

De ce montant, l’émission d’actions représente 321,5 milliards de yens (2,36 milliards d’euros), pour 87,2 millions de titres. Il entend profiter de l’engouement récent qu’a connu son titre: ce dernier a quasiment doublé en un an.

L’émission de convertibles devrait atteindre 120 milliards de yens. Remboursables au 30 septembre 2022, les obligations sont assorties d’une option d’achat exerçable si les actions Sony excèdent de 130% le prix de conversion (déterminé entre le 13 et le 15 juillet) pendant 20 séances consécutives. «Sony envisage de destiner les fonds levés via cette émission d’actions nouvelles aux investissements pour accroître la capacité de production et la recherche et développement dans les capteurs d’images CMOS du pôle Devices [composants], afin d’accroître sa rentabilité. Sony consacrera les fonds issus des obligations convertibles aux investissements du pôle Devices et [pour 25 milliards] au désendettement du groupe», indique le groupe.

En effet, Sony s’est lancé dans une lourde restructuration début 2014. Se désengageant de l’électronique grand public, source de pertes récurrentes (PC, télévisions, smartphones), sans toutefois abandonner les jeux vidéo, le groupe japonais se reconvertit dans les composants de niche comme les capteurs d’images, promis à une croissance de 62% dans le groupe au cours des trois prochaines années. Ces activités nécessitent de lourds investissements, alors que ses comptes étaient encore déficitaires de 126 milliards de yens lors de son exercice fiscal 2014/2015 (clos le 31 mars); il prévoit un bénéfice de 140 milliards pour l’exercice en cours. Le groupe peine à suivre la demande pour les capteurs et a dû revoir à la hausse des projets en la matière. Il avait annoncé plus tôt qu’il quadruplerait ses investissements cette année dans les semi-conducteurs.

L’action a toutefois clos la séance en baisse de 8,3% hier, à 3.461,5 yens. Sony, qui a perdu la confiance des marchés, n’a pas achevé son redressement. Les investisseurs s’inquiètent de l’ampleur et du calendrier de l’opération; ils demandent davantage de gages de solidité.

A lire aussi