Sika : la justice rejette l'appel de la famille Burkard-Schenker

le 13/03/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Un tribunal suisse a rejeté jeudi un appel de la holding familiale Schenker-Winkler Holding (SWH) contre la décision du groupe suisse de chimie Sika, dont elle est actionnaire de contrôle, de limiter ses droits de vote à 5%. Il s'agit du dernier épisode du bras de fer qui oppose la famille Burkard-Schenker au conseil d'administration de Sika. La holding SWH a conclu en décembre un accord avec le français Saint-Gobain pour lui céder le contrôle de l'entreprise. Hostile à l'opération, Sika a plafonné les droits de vote à la limite statutaire de 5%, une disposition dont SWH était jusque-là exemptée et contre laquelle elle a déposé un recours en justice. Un tribunal cantonal a rejeté ce recours, décision confirmée jeudi en appel. Dans un communiqué, le conseil d'administration de Sika indique qu'il «reste convaincu que le projet de cession par SWH de Sika à Saint-Gobain n'est juridiquement pas viable sous cette forme et manque de toute logique industrielle».

A lire aussi