Le groupe Naturex se fixe une feuille de route ambitieuse à l’horizon 2020

le 01/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Misant sur l’innovation et les pays émergents, le producteur d’ingrédients naturels vise une marge brute courante de 20%, contre 14,3% à fin mars.

La présentation du premier plan stratégique de Naturex a manifestement convaincu les investisseurs hier, l’action du producteur d’ingrédients naturels d’origine végétale ayant terminé la séance sur un gain de 5,7%, à 62,4 euros. Ce projet nommé «Bright 2020», soutenu par son conseil d’administration et ses actionnaires de référence (Finasucre, Unigrains, Caravelle), affiche les ambitions du groupe sur un marché global dont le potentiel est évalué à 8 milliards de dollars (7,1 milliards d’euros).

Naturex entend renforcer sa position concurrentielle sur ses principaux segments de marché, en devenant l’un des trois premiers acteurs mondiaux dans les couleurs naturelles et les antioxydants naturels. Il compte aussi passer de la deuxième à la première place dans les spécialités de fruits et légumes, sans perdre son rang de leader dans les produits phytoactifs.

Pour accroître sa compétitivité, Naturex s’est fixé «un objectif de croissance annuelle du chiffre d’affaires comprise entre 8 et 10%» d’ici à 2020. Le point bas de cette fourchette correspond à la croissance organique attendue au deuxième trimestre 2015, après une progression nulle au premier trimestre. Il vise une rentabilité brute courante de 20% à cet horizon (contre 14,3% à fin mars) et un ratio de cash-flow libre sur Ebitda supérieur à 25%. Il souhaite en outre faire passer à 10% la part du chiffre d’affaire émanant des nouveaux produits, générer un quart de son activité sur les pays émergents et atteindre «un taux d’attrition du personnel inférieur à 5%».

Ce développement s’appuiera sur la mise en place de filières durables dans sa chaîne d’approvisionnement et sur une meilleure gestion des ressources humaines. Naturex prévoit également d’optimiser son portefeuille de produits et son outil industriel, tout en accélérant l’innovation en créant un incubateur et en recourant à la croissance externe. Mais la coentreprise formée avec Aker Marine, spécialisée dans la production d’Omega 3 à base de krills, constitue désormais «une activité annexe et non majeure», a précisé le directeur général, Olivier Rigaud.

Enfin, l’approche marketing du groupe sera davantage centrée sur les préoccupations du consommateur final, plutôt que sur la gestion de la complexité des produits. D’où la création de deux plates-formes dédiées aux clients, «My Natural Selfcare» et «My Natural Food».

A lire aussi