La Cnil met en demeure Google d'appliquer correctement le droit à l'oubli

le 12/06/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (Cnil) met en demeure Google d'étendre le droit à l'oubli à toutes les extensions de son moteur de recherche, avec le risque d'écoper d'une sanction s'il n'obtempère pas dans un délai de 15 jours. La Cnil motive sa décision sur le fait que Google n'a jusqu'ici procédé aux déréférencements que sur des recherches effectuées sur l'une des extensions géographiques européennes de son moteur de recherche et non sur des recherches effectuées à partir de 'google.com' ou d'extensions non européennes et s'appuie sur un arrêt de la CJUE de mai 2014 pour qui le référencement doit être total pour être effectif.

A lire aussi