L’Etat ne vendra pas de titres Renault avant un retour à la normale

le 15/01/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

L’Etat ne réduira pas sa participation dans Renault avant que l’action du constructeur français ne retrouve un cours «normal», a déclaré le ministre de l’Economie Emmanuel Macron. «Notre intention n’est pas de céder des actions pour que le contribuable perde de l’argent», a-t-il expliqué à la...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi