La valorisation d’Aramco a encore ses zones d’ombre

le 11/01/2016 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe saoudien ne fournit aucune donnée chiffrée. Et des doutes subsistent sur la réalité de ses réserves.

Comme Alibaba a pu l’être, l’introduction en Bourse de Saudi Aramco serait un «must have», un passage obligé pour la plupart des grandes gestions mondiales. La réussite de ce projet, confirmé vendredi par un communiqué du premier groupe pétrolier mondial, fait peu de doutes....

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi