Valeant veut regagner la confiance du marché en étant plus ouvert aux critiques

le 12/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les ventes de produits dermatologiques du laboratoire canadien seront à court terme les plus sensibles à la rupture des liens avec Philidor.

La décision de Valeant de couper ses liens avec le distributeur pharmaceutique Philidor aura des conséquences financières à court terme. Dans une conférence téléphonique tenue mardi avec les analystes financiers, Michael Pearson, PDG du laboratoire canadien, a annoncé que ses ventes en neurologie...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi