La succession des dirigeants répond à des approches différentes

le 05/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour l’Observatoire des gouvernances et des hauts dirigeants, une sociologue décrypte la manière de bien préparer sa «mort symbolique».

La récente affaire Volkswagen, mais aussi les décès brutaux de Pierre Berger (Eiffage), de Luc Oursel (Areva), Christophe de Margerie (Total) et d’Edouard Michelin (Michelin) rappellent si besoin était la nécessité de préparer très en amont la succession d’un dirigeant. D’ailleurs, les conseils,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi