La structure de bilan de CGG a atteint ses limites

le 06/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe n’exclut pas une augmentation de capital. Il passe près d’un milliard de dollars de dépréciations, réduit encore sa flotte et ses effectifs.

Frappé de plein fouet par la chute des prix du pétrole et par la réduction drastique des investissements d’exploration des groupes pétroliers, CGG accélère son plan de transformation amorcée fin 2013, qui doit faire de la société d’acquisition sismique un groupe intégré dans les géosciences. A...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi