Mylan et Perrigo reviennent tous les deux à la case départ

le 16/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’offre hostile de Mylan a échoué faute d’un soutien suffisant de la part des actionnaires de Perrigo. Les deux laboratoires insistent sur leurs propres forces.

Perrigo n’a eu besoin ni de chevalier blanc ni de pilule empoisonnée pour repousser les assauts de Mylan. Ce dernier a dû reconnaitre sa défaite vendredi. Son offre hostile de 26 milliards de dollars a convaincu des actionnaires représentant seulement 40% du capital de Perrigo. Mylan avait fixé à...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi