L’Italie garde la main dans le dossier Telecom Italia

le 02/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Xavier Niel a porté sa participation potentielle à 15,1%. Mais le gouvernement transalpin peut bloquer toute opération jugée hostile.

S’il n’a toujours pas précisé ses intentions, Xavier Niel ne dément pas son intérêt pour Telecom Italia. L’homme d’affaires français a désormais porté sa participation potentielle à 15,143% des droits de vote dans le groupe, a annoncé vendredi la Consob, l’autorité des marchés financiers...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi