L’Esma demande aux proxys d’améliorer encore leur transparence

le 22/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le régulateur européen se félicite de la mise en place de bonnes pratiques, mais constate le retard en matière de gestion des conflits d’intérêts.

A la veille de la trêve des confiseurs, l’Esma, l’autorité européenne des marchés, demande aux agences de conseil en vote (proxy advisors) d’accentuer leurs efforts. En 2012, l’Esma avait lancé une consultation sur la régulation des proxys, qui avait débouché sur un code de bonnes pratiques...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi