L’équation se complique un peu plus pour les pétroliers

le 15/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’accord de Paris sur le climat risque de peser sur la demande en hydrocarbures après 2020, amplifiant les conséquences actuelles de la chute des cours.

Royal Dutch Shell défie la nouvelle gravité du marché du pétrole. Au moment où les cours de l’or noir ne cessent de s’enfoncer, la major anglo-néerlandaise a obtenu hier le dernier sésame qui lui manquait pour mettre la main sur le gazier BG Group. Les autorités chinoises de la concurrence ont...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi