IFRS 3 améliore l’information mais des évolutions sont espérées

le 21/10/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’IASB va se pencher notamment sur la création d’un modèle mixte avec amortissement et «impairment» pour les dépréciations de goodwill.

Après la publication par l’IASB des conclusions de sa «post implementation review» de la norme IFRS 3 sur les regroupements d’entreprises, Edouard Fossat, associé doctrine chez Mazars, est revenu sur les difficultés induites par cette norme et sur les évolutions possibles, lors d’une matinale de...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi