La flambée des valeurs des sociétés avant leur IPO interpelle la SEC

le 03/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le gendarme boursier s’interroge sur la légalité de la vente d’actions de groupes comme Airbnb ou Uber sur des marchés secondaires.

Les autorités financières américaines veulent mieux contrôler les cessions de titres réalisées par les salariés et dirigeants de sociétés non cotées en Bourse. Dans une requête déposée le 25 novembre auprès d’un tribunal fédéral de San Francisco, la SEC a ainsi ordonné à la société de courtage...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi