Les enchères de fréquences figent les positions dans les télécoms

le 10/07/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les règles retenues par l’Etat pour vendre des capacités libérées par la télévision garantissent une forme d’équilibre entre opérateurs.

Le «non» de Bouygues à Altice a fait les affaires de l’Etat. En réduisant le nombre d’acteurs, le rachat de Bouygues Telecom par le groupe Patrick Drahi aurait inévitablement perturbé le jeu des enchères pour les fréquences 700 Mhz dont le coup d’envoi a été donné hier par la signature de l...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi