Emmanuel Macron enterre lui aussi l’idée de la fusion entre Renault et Nissan

le 10/11/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 14H

Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a défendu mardi la gouvernance actuelle de l’alliance entre Renault et Nissan et a rejeté tout projet de fusion entre les constructeurs automobiles, appuyant la récente déclaration de Manuel Valls. «Je suis pour deux choses, la préservation de l’alliance...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi