EDF doit aussi gérer les difficultés de sa filiale italienne Edison

le 10/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe gazier, qui change de directeur général, va passer une dépréciation d’actifs de 1,5 milliard d’euros. Son Ebitda baissera en 2016.

EDF ne manque pas de casse-tête. Outre la question des tarifs en France, le sauvetage d’Areva ou le financement du programme nucléaire en Grande-Bretagne, le groupe doit gérer les difficultés d’Edison. EDF avait bataillé en 2012 pour racheter les actionnaires minoritaires de sa filiale italienne,...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi