Bruxelles s’attaque à l’abus de position dominante de Qualcomm

le 09/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La Commission européenne reproche au groupe californien des pratiques commerciales et tarifaires indues qui visent à entraver la concurrence.

Qualcomm se trouve une nouvelle fois visé par les autorités de la concurrence. Après la Chine, la Corée du Sud et Taïwan, qui avaient accusé le groupe de semi-conducteurs d’avoir recours à des pratiques illégales en matière d’attribution de licences de brevets, c’est la Commission européenne qui...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi