BHP Billiton et Vale sont confrontés à de gros risques judiciaires au Brésil

le 02/12/2015 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les autorités réclament un fonds de compensation de 5 milliards d’euros après la rupture du barrage exploité par leur coentreprise Samarco.

Considérée par la présidente du Brésil Dilma Rousseff comme «la plus grande catastrophe environnementale de l’histoire du pays», la rupture début novembre d’un barrage dans l’Etat de Minas Gerais aura des conséquences importantes pour BHP Billiton et Vale. Ce barrage faisait en effet partie d’un...

Cet article est réservé exclusivement aux abonnés de L’AGEFI Quotidien

A lire aussi