Volkswagen s’inscrit dans la tendance générale de son secteur

le 01/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Résultat opérationnel en fort recul, génération de cash soutenue et ton prudent pour 2010... VW ne détonne pas dans le paysage automobile

Petite déception chez Volkswagen. Même s’il fait office de référence dans le secteur, le constructeur allemand n’a pas atteint les résultats espérés par les analystes en 2009. A 1,26 milliard, le bénéfice imposable a chuté de 81% et reste inférieur de 15% au consensus. Même tendance pour l’opérationnel. Attendu à 2,06 milliards, il n’a pas dépassé 1,86 milliard (-71%).

VW ne donnera de détails que lors de sa présentation du 11 mars. Mais d’ores et déjà, sa faible marge opérationnelle (1,8% après 5,6% en 2008) laisse entrevoir une performance modeste dans la seule branche automobile, comme pour le reste des constructeurs.

La réunion à venir devrait aussi permettre d’avoir plus de précisions sur le confortable cash flow opérationnel dégagé dans l’automobile (+46% à 12,8 milliards d’euros). La gestion serrée des stocks et plus largement du BFR en a certainement été le principal moteur.

Volkswagen reste également en ligne avec les tendances du secteur en ne donnant aucun chiffre précis en matière de prévisions. Néanmoins, contrairement à certains, il s’engage sur des éléments du compte de résultat, espérant une progression de ses ventes et de son bénéfice opérationnel.

Renouer avec une pente ascendante sera bien le minimum s’il veut prendre le chemin de ses ambitieux objectifs à 2018. Début février, il avait présenté une batterie de chiffres comprenant notamment une marge imposable de plus de 8% à terme. La rentabilité de 1,2% dégagée en 2009 reste évidemment marquée par la crise et peut difficilement servir de point de comparaison. Mais sur les dernières années (voir illustration), VW n’est jamais allé au-delà de 6%.

A lire aussi