Volkswagen dévoile quelques détails de son plan «Strategy 2018»

le 03/02/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Visant la place de leader mondial à cet horizon, le groupe allemand ambitionne une rentabilité avant impôts supérieure à 8 %

Volkswagen voit loin. Le constructeur allemand a fait valider hier par son conseil son plan «Strategy 2018» et a profité de l’occasion pour en donner quelques éléments chiffrés. L’objectif est clair: «le groupe Volkswagen vise la place de leader mondial sur le plan économique et environnemental dans l’industrie automobile».

Pour détrôner Toyota en termes de volumes, VW ambitionne des ventes de 8 millions d’unités à moyen terme et supérieures à 10 millions d’ici 2018. En 2009, les volumes ont été de 6,29 millions (+1,1%).

La rentabilité opérationnelle des activités automobiles devrait quant à elle s’afficher au-delà de 5% à moyen terme (4,8% en 2008). Sans inclure Porsche dont l’intégration complète est prévue en 2011. Pour soutenir sa rentabilité, VW prévoit de recourir de manière encore plus marquée au partage de plates-formes. Le tout avec une discipline de gestion accrue qui devrait lui permettre de porter sa marge avant impôts à plus de 8%. Difficile de rapprocher ce chiffre des attentes des analystes, à l’horizon moins lointain. Mais à titre de comparaison, la marge avant impôts de VW n’est jamais allée au-delà de 6% ces dernières années (voir illustration).

La discipline sera aussi de mise en matière d’investissements dans l’automobile. Rapportés au chiffre d’affaires, ils devront rester voisins de 6%. Grâce à toutes ces mesures, VW espère dépasser les 16% en matière de retour sur investissement dans sa division automobile. Un chiffre ambitieux comparé aux 10,9% atteints l’an passé, d’autant qu’ils ont constitué un record pour le groupe qui n’avait jamais jusqu’ici franchi la barre des 10%.

A lire aussi