Valeo redéploye ses forces selon deux grands axes stratégiques

le 11/03/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Baisse des émissions de CO2 et pays émergents sont les piliers du plan à 2013, qui ne prévoit pas de hausse marquée des capitaux engagés

Les investisseurs attendaient le plan de Valeo. Ils l’ont accueilli hier avec intérêt. Au travers de son organisation sur quatre pôles, le groupe s’est en fait fixé deux axes d’action: les technologies liées à la baisse des émissions de CO2 et les pays émergents.

Dans le CO2, Valeo compte doubler son activité d’ici 2013 à 1 milliard d’euros et grimper à 5 milliards en 2020. Le chiffre de 1 milliard est aussi avancé à horizon 2013 pour les ventes en Chine et en Inde (3 milliards en 2020). Pour cela, Valeo engagera «plus de 60% de ses investissements dans les pays émergents».

Ces nouveaux développements devraient trouver une traduction dans trois grands indicateurs financiers en 2013 (voir illustration): un chiffre d’affaires de 10 milliards, une rentabilité opérationnelle de 6 à 7% et un retour sur capitaux engagés (RoCE) de 30%. Si le marché a salué ce plan, il semble avoir été surtout rassuré par le fait que Valeo se fixe une feuille de route claire. De fait côté chiffres, le consensus attendait déjà une rentabilité similaire dès 2012.

Les chiffres prouvent aussi que Valeo ne va pas lancer des investissements tous azimuts, mais plutôt piloter leur orientation. Outre une réduction des frais administratifs, il évoque en effet une limitation des investissements à 80% des amortissements en 2010 et 2011. D’ailleurs, les objectifs de marge et de Roce laissent entrevoir un niveau de capitaux engagés de 2 à 2,3 milliards. A peine plus que ceux de 1,95 milliard en 2009.

Cela amène à une autre déduction au moment où le groupe dit qu’il étudiera les opportunités de croissance externe: les éventuelles acquisitions devraient être accompagnées de cessions.

A lire aussi