La trésorerie des entreprises se redresse pas à pas

le 22/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’accès au refinancement s’est amélioré avec la baisse des marges payées sur les crédits bancaires, selon l’enquête mensuelle AFTE Coe-Rexecode

La trésorerie des grandes entreprises françaises confirme son redressement. C’est ce que montre l’enquête réalisée début juin par l’AFTE Coe-Rexecode. En effet, le solde d’opinion sur l’évolution de la trésorerie globale des entreprises continue de se redresser progressivement en juin à 5,7% contre 4,1% en mai et 1,6% en avril (voir graphique). L’exploitation reprend également des couleurs avec un solde d’opinion qui enregistre son quatrième mois d’amélioration consécutif à 6,5% après 4% en mai.

La stabilisation des cours du baril de Brent aux environs de 73 dollars dans la période considérée a pesé sur la trésorerie des entreprises. En effet, si seulement 35% des trésoriers estiment que la variation des cours du pétrole a une influence sur leur trésorerie, ils la jugent en majorité négative avec un solde d’opinion à -20% en juin contre -18,6% en mai.

En revanche, le poids du taux de change euro/dollar sur la trésorerie est nettement plus sensible, 61% des trésoriers d’entreprise déclarant qu’il a une influence sur leur trésorerie. Avec la chute de l’euro, l’impact négatif du taux de change a sensiblement baissé avec un solde d’opinion qui remonte à -7,9% en juin après une baisse de 12 points en mai. Les effets positifs attendus de la dépréciation de l’euro ne sont cependant pas encore ressentis par les trésoriers.

Enfin, la recherche de financements reste tendue, mais elle s’améliore de manière constante depuis quatre mois, avec un solde d’opinion passant de -20,2% en février 2010 à -7,9% en juin. Le niveau des marges payées sur les crédits bancaires s’est d’ailleurs amélioré, le solde d’opinions passant de 12,4% en janvier 2010 à -5,6% en juin.

A lire aussi