Thomson veut croire à un nouveau départ

le 27/07/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’accord conclu in extremis avec les créanciers vise une réduction de 45 % de la dette

Sur le fil, au dernier jour convenu des négociations, Thomson et une majorité de ses créanciers seniors sont parvenus vendredi à entériner un accord de restructuration de la dette du groupe français. En jeu, rien de moins que la survie de Thomson, face au fardeau écrasant d’une dette brute de 2,84 milliards d’euros. Sous réserve de l’approbation des actionnaires appelés à se prononcer en assemblée extraordinaire au quatrième trimestre, cette dette serait réduite de 45 %, à 1,55 milliard, à l’issue d’une série de conversions en titres.

A lire aussi