Rhodia reste prudent sur 2010 malgré le rebond de ses résultats au troisième trimestre

le 05/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’amélioration du « pricing power » et la poursuite des réductions de coûts ont permis au chimiste de retrouver ses niveaux de marge de 2008

Le titre Rhodia a rebondi hier de 8,28% à 11,31 euros, à l’annonce d’un retour de sa rentabilité au niveau de 2008 (voir graphe). La marge opérationnelle (Ebitda) bondit de 550 points de base à 16,7% alors que le consensus n’espérait que 160 points de mieux! Une performance permise notamment par l’amélioration de son «pricing power» avec un impact positif de 21 millions, et par une poursuite des réductions de frais fixes de 29 millions (96 millions depuis le début d’année et 120 millions prévus sur l’ensemble de l’exercice). Et si le chiffre d’affaires recule de 15% sur un an à 1,04 milliard d’euros, il progresse de 5,5% en séquentiel. Parallèlement, le groupe redevient bénéficiaire à hauteur de 14 millions, après une perte nette de 174 millions au premier semestre.

Une nouvelle amélioration du BFR, représentant 8,7% du chiffre d’affaires contre 14,6% un an auparavant et 9,6% au deuxième trimestre 2009, et des investissements limités à 34 millions, ont permis à Rhodia de dégager un cash-flow libre de 112 millions. La dette nette, réduite de 125 millions, ressort à 1,07 milliard.

Toutefois, les tendances restent «incertaines» pour 2010, avertit le chimiste, qui anticipe au quatrième trimestre un niveau de demande similaire à celui du troisième, avec un Ebitda récurrent «supérieur à 160 millions d’euros». Pour l’heure, le consensus Reuters table sur 371 millions d’euros d’Ebitda en 2009, alors que 287 millions ont déjà été engrangés sur les neuf premiers mois de l’exercice. Le groupe mise notamment sur la reprise des marchés émergents, qui représentent à fin septembre 45% de son chiffre d’affaires.

A lire aussi