Retour à la normale pour les trésoreries d’exploitation

le 21/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’indicateur dédié du baromètre AFTE/COE-Rexecode vient de revenir à l’équilibre pour la première fois depuis vingt mois

L’année se termine mieux qu’elle n'avait commencé pour les trésoriers d’entreprises. Dans le rouge depuis vingt mois (voir illustration), l’indicateur de trésorerie d’exploitation du baromètre AFTE/COE-Rexecode est en effet ressorti très légèrement positif en décembre (+0,8%). En d’autres termes, les trésoriers qui jugent leur situation «aisée» sont à présent aussi nombreux que ceux qui déplorent une situation «difficile». On peut notamment y voir l’effet d’une situation un peu plus saine sur le front des délais de paiement, même le solde d’opinion sur ce plan (16,9%) reste encore loin de ses niveaux de 2005-2007 (10% en moyenne).

Ce sentiment amélioré sur la trésorerie d’exploitation explique en tout cas en grande partie l’évolution du sentiment sur la trésorerie globale. L’indicateur est là aussi positif (+6,3%), et ce depuis sept mois.

Le redressement de l’exploitation permet donc de compenser les vents contraires auxquels continuent de faire face les entreprises. Qu’il s’agisse des prix du pétrole ou des taux de change, les trésoriers continuent à juger néfaste l’impact de ces deux facteurs.

Enfin sur le front des financements, le constat est mitigé. Si la recherche de fonds est  jugée moins compliquée que le mois précédent, le solde d’opinion demeure négatif (-8,9%). Quant aux marges payées, les entreprises restent loin des pics atteints fin 2008. Mais les résultats de l’enquête stagnent depuis septembre. Comme le précise l’étude, «environ une entreprise sur cinq évoque encore des augmentations de marges».

A lire aussi