Les réductions de coûts soutiennent la rentabilité de Suez Environnement

le 06/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe vise toujours des ventes et un résultat brut d'exploitation stables en 2009. Le redressement s'est amorcé au troisième trimestre

Fort d’une rentabilité trimestrielle très légèrement au-dessus des attentes du marché, Suez Environnement confirme ses objectifs de chiffre d’affaires et de résultat brut d’exploitation (RBE) «globalement» stables en 2009 par rapport à 2008, à changes constants. A fin septembre, le groupe affichait un recul de 0,9% du chiffre d’affaires à 8,9 milliards d’euros et de 2,1% du RBE à 1,5 milliard. En données publiées, le consensus Bloomberg, anticipe sur l'année une baisse de 0,2% des ventes à 12,3 milliards d’euros (-2,2% fin septembre) et un recul de 3% du RBE à 2,04 milliards (-3,2% fin septembre).

L’annonce par le groupe d’une stabilisation des volumes traités en enfouissement et en incinération au troisième trimestre «constitue un élément très rassurant pour la publication du quatrième trimestre et valide les attentes du consensus», note Aurel. En effet, les ventes du pôle Propreté Europe affichent encore un recul de 6,3% au troisième trimestre, alors que celles de l’Eau Europe et de l’International progressent respectivement de 3,1% et 3,6%.

Le redressement s’est amorcé au troisième trimestre, avec une hausse de 1,1% du RBE à 547 millions d’euros, après une baisse de 9,5% au premier trimestre et de 1,7% au deuxième trimestre. Cette amélioration s’explique par «un effet de base plus favorable et par une montée en puissance des économies de coûts», notent les analystes de Raymond James, qui chiffrent ces économies à 150 millions sur 2009, pour un objectif de Suez Environnement à 120 millions. Ce programme de réduction de coûts a notamment permis au groupe d’améliorer sensiblement sa marge sur le trimestre (voir graphe).

A lire aussi