Un rebond de 25% du CAC 40 est tout à fait envisageable

le 16/02/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Olivier Lazar, président du directoire d'Olympia Capital Gestion

L’Agefi : Anticipez-vous une reprise des Bourses au second semestre ?

Olivier Lazar : Le consensus espère qu’une reprise interviendra dans les premiers mois de 2009. Les facteurs techniques tels que la baisse de la volatilité, la stabilisation des changes, le fort ralentissement des rachats des parts d’OPCVM et donc la forte baisse des volumes militent en faveur d’une stabilisation. Les sous- investissements mécaniques par rapport à des normes habituelles rendent le marché potentiellement sensible à un rally de marché baissier qui, lorsqu’il se produit, est par construction violent. On peut tout à fait envisager une progression de 25% de l’indice CAC 40, ce qui lui permettra de retrouver les 3.700 points.

Les marchés actions ont-ils intégré les révisions à la baisse des perspectives bénéficiaires pour 2009 et 2010?

Une des raisons pour lesquelles il n’y a pas de reprise des marchés est que la propagation de la crise de liquidités et la baisse des leviers n’ont pas encore montré leurs limites. La contagion à l’économie réelle ne fait que commencer et les réajustements industriels se produiront pendant plusieurs mois. L’augmentation du chômage et sa conséquence sur la consommation n’est malheureusement pas enrayée. Les importants plans de relance par la consommation ou par l’investissement décidés par les gouvernements, appuyés par une baisse des taux sans précédent, auront un effet à partir de l’automne 2009. Cela permettra aux entreprises de stabiliser les baisses de résultat et leurs perspectives. Après avoir perdu plus de 40%, le marché valorisera ces perspectives de reprise, si la fluidité revient dans le système bancaire.

A lire aussi