Les projets d’entrées en Bourse se multiplient

le 08/10/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Plusieurs opérations sont prévues fin 2009, laissant présager un vrai rebond du marché en 2010

La relance des introductions en Bourse est engagée. Si de nombreux observateurs se sont attachés à l’expliquer au vu des statistiques du troisième trimestre (L’Agefi du 6 octobre 2009), le pipeline envoie également des signes encourageants. A l’image de l’annonce hier de la prochaine mise en Bourse de la filiale de PPR, CFAO, les projets se sont en effet multipliés ces dernières semaines. Aviva compte par exemple placer en novembre 30 % à 40 % de Delta Lloyd sur Euronext pour 1,6 milliard d’euros.

Un autre nom revient avec insistance sur le marché européen, celui d’Amadeus. Aux mains de BC Partners, Cinven, Air France-KLM, Iberia et Lufthansa, la plate-forme de réservations est valorisée 8 milliards d’euros. Le dossier est attendu début 2010. A l’image d’Amadeus, la taille moyenne des projets peut d’ailleurs surprendre. «Les petites IPO sont exclues pour un bon moment. En sortie de crise, les investisseurs veulent de la liquidité», explique Xavier Larnaudie, managing director coresponsable de la syndication de Calyon.

Si l’Europe se réveille peu à peu, d’autres zones ont déjà donné des signes de redémarrage. L’Asie avec 84 % des volumes du troisième trimestre est à l’heure actuelle le seul pilier du marché. Les Etats-Unis ont commencé à frémir dès cet été. En août, Scott Cutler, le responsable de la «cotation» chez Nyse Euronext affichait sa confiance quant au marché américain : «Nous prévoyons fin 2009 et en 2010 le début d’un nouveau cycle de levées de capitaux.» Déjà, les volumes y sont au cumul de l’année moins en retard sur 2008 qu’en Europe (-34 % contre -86 %). Surtout, le sentiment vis-à-vis de la cotation y redevient positif à en croire les statistiques de IPOhome.com. Sur le seul troisième trimestre 38 nouveaux projets (filings) ont été dévoilés (voir illustration), contre 20 au cumul des trois trimestres précédents. A l’inverse les annulations se font plus rares. Ainsi, en ajoutant les 4 projets déjà annoncés en octobre, les marchés américains disposent d’un stock de plus de 55 sociétés prêtes à aller en Bourse, à l’image de Hyatt qui prévoir de lever 1,15 milliard de dollars.

Comme le souligne Xavier Larnaudie, «les fonds de private equity ont beaucoup de dossiers à placer». Parmi les projets figurent Dollar General (consortium mené par KKR) qui veut lever 750 millions ou encore Health Port (Abry Partner). La tendance se vérifie aussi en Europe avec Medica, filiale de BC Partners. Mais «les investisseurs seront très regardants sur la valorisation de ces dossiers», prévient toutefois Xavier Larnaudie, qui attend lui aussi le vrai rebond en 2010.

A lire aussi