Le projet de PSA basé à 45 % sur les volumes et à 55 % sur les économies

le 13/11/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Sur les 3,3 milliards visés, 500 millions sont attendus des marchés en croissance, 1 milliard des ventes européennes et 1,8 milliard des coûts

Pour rejoindre les meilleurs élèves du secteur en matière de rentabilité à horizon 2012, PSA Peugeot Citroën articulera son plan de 3,3 milliards d’euros selon trois axes (voir graphique). Le premier concerne les ventes et le marketing en Europe. Il devrait contribuer à hauteur de 30% du total, soit 1 milliard d’euros. Cela passera par une amélioration de la part de marché grâce aux nouveaux produits notamment électriques et hybrides, par un pouvoir accru en matière de tarification au travers de la clarification de l’identité des deux marques, et par le renforcement des services offerts, par exemple concernant la mobilité.

La seconde priorité du groupe vise les marchés à forte croissance. PSA compte accroître ses volumes en Chine, en Amérique latine et en Russie en accélérant son offensive produits pour couvrir une plus large part du marché (de 30% à 40% en Chine et de 48% à 77% en Russie). Ce renfort sur les émergents devrait compter pour 15% du plan, soit 500 millions.

En marge de ces progrès attendus sur le plan commercial, PSA complètera son plan en optimisant ses coûts pour un total de 1,8 milliard (55% du programme). Ainsi, le taux d’utilisation des capacités en Europe sera porté de 81% en 2008 à 105% en 2012 et le nombre d’heures de production par voiture sera abaissé de 20%. La productivité en conception sera accrue de 20% et les frais généraux réduits de 400 millions.

Concernant enfin le calendrier, le président du directoire Philippe Varin a assuré que les progrès seraient linéaires. Autrement dit, ce plan devrait délivrer ses résultats sur le bénéfice opérationnel à hauteur de 1,1 milliard d’euros chaque année entre 2010 et 2012.

A lire aussi