Un plan de 5 à 6 milliards pour l’automobile

le 21/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

En contrepartie, le gouvernement attendra des «engagements exemplaires» des bénéficiaires

Si la crise que traverse l’automobile est mondiale, la France a pour la première fois été importateur net dans ce secteur en 2008. Tel est le message lancé hier par Luc Chatel, secrétaire d’Etat à l’Industrie, lors des Etats généraux de l’automobile, pour souligner l’urgence qu’il y a à agir. Afin de soutenir la filière, l’accent sera mis sur l’apport de liquidités à court terme. Les détails seront dévoilés ultérieurement. Mais le fonds de soutien aux équipementiers de 300 millions est déjà sur les rails.

A lire aussi