Les patrons devront convaincre les actionnaires individuels lors des AG

le 19/03/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Les attentes concernent en priorité la stratégie face à la crise, la rémunération des dirigeants et le rôle du conseil d’administration

Plus que jamais les actionnaires individuels attendent des explications sur la stratégie des entreprises face à la crise lors des prochaines assemblées générales, constate l’agence de conseil Capitalcom. Une nécessité, puisque 78% des actionnaires estiment que la communication des sociétés n’est pas satisfaisante: soit elle manque de transparence (56%), soit elle génère de véritables inquiétudes (22%). Plus des trois quarts des actionnaires ont moins confiance dans les dirigeants, mais seuls 9% ont totalement perdu confiance.

Ils attendent donc d’être éclairés sur les modalités de gestion de la crise (52%), d’être confortés sur les objectifs de résultats (24%) et d’être fixés sur la politique de versement de dividende (24%), alors que beaucoup d’entreprises l’ont réduit ou coupé cette année.

Aussi, les actionnaires seront plus vigilants sur la rémunération des dirigeants, estimant à 89% qu’elle doit être indexée sur la performance de l’entreprise. Une large majorité milite pour une part variable représentant 50% de la rémunération totale, près d’un quart demandant même que cette proportion soit d’au moins 75%. Plus largement, ils souhaitent être décisionnaires (voir graphe).

Face à ces attentes, les conseils d’administration devront faire preuve de davantage de pédagogie. L’an dernier, seules trois sociétés (Suez, GDF et Capgemini) avaient fait intervenir des présidents de comité lors de l’AG.

Dans le contexte actuel, la majorité des actionnaires se disent prêts à souscrire à une augmentation de capital – à l’instar de celles proposées par Lafarge et Saint-Gobain – seul un petit quart d'entre eux y sont opposés.

A lire aussi