Nielsen compte lever 1,75 milliard de dollars en Bourse

le 04/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Selon nos estimations, cette opération qui sera menée aux Etats-Unis pourrait ouvrir entre 15 et 20 % du capital aux investisseurs

Nielsen a donné hier le coup d’envoi à son IPO américaine en procédant à la première étape: le dépôt de la documentation requise par la SEC. JPMorgan, Morgan Stanley, Credit Suisse, Deutsche Bank, Goldman Sachs et Citi sont en charge de l’IPO.

Le cabinet d’étude des comportements ne donne pas encore tous les détails, mais il avance un chiffre. L’opération devrait s’élever à 1,75 milliard de dollars. Une donnée qui permet déjà d’établir quelques simulations.

Au moment des premières rumeurs (L’Agefi du 27 avril), la presse avait parlé d’une valorisation de 11 à 13 fois l’Ebitda soit 17 à 21 milliards de dollars. L’estimation apparaît toutefois élevée.

Elle se fondait sur un Ebitda de 1,6 milliard. Or, le dernier Ebitda annualisé (à fin mars) était de 1,36 milliard. De surcroît, face à la volatilité actuelle, le marché pourrait exiger un multiple mesuré. Plus mesuré en tout cas que celui de 13,5 payé en 2006 pour le rachat de Nielsen (alors appelé VNU) par Alpinvest, Blackstone, Carlyle, Helleman & Friedman, KKR et Thomas H.Lee.

En retenant un multiple de 11 à 13,5, la valeur d’entreprise pre money serait selon nos calculs de 15 à 18,5 milliards de dollars. Soit une capitalisation de 6,9 à 10,3 milliards une fois retranchée la dette nette à fin mars de 8,16 milliards.

Le groupe précise par ailleurs qu’il compte «utiliser le produit net de l’opération pour rembourser une part de la dette». On peut donc anticiper que Nielsen procèdera en grande partie par augmentation de capital. Si tel est le cas pour la totalité de l’opération, le flottant pourrait alors selon nos estimations se situer entre 15 et 20% (voir tableau).

A lire aussi