Moody’s promet une flambée des taux de défaut en Europe

le 10/07/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’agence anticipe en revanche une décrue dès 2010 pour les émetteurs notés en catégorie spéculative aux Etats-Unis

L’accalmie n’est pas pour cette année sur le front des taux de défaut. Au deuxième trimestre 2009, celui relatif aux émetteurs européens placés en catégorie spéculative par Moody’s a poursuivi sa progression, à 5,6 %, contre 4,5 % au trimestre précédent. Et 0,7 % au deuxième trimestre 2008. Une nette dégradation parallèle à celle observée aux Etats-Unis, où le taux est passé de 2,4 à 11 % en un an à fin juin. Dans le monde, 76 émetteurs ont fait défaut sur le trimestre écoulé.

Si l’agence anticipe toujours la poursuite de cette tendance jusqu’à fin 2009, elle a revu à la baisse ses prévisions quant au niveau atteint par le sommet des courbes. En l’occurrence, le point le plus haut côté européen devrait se situer à 15 % à fin décembre, le taux de défaut revenant à 12,5 % six mois plus tard, tandis qu’il culminerait à 12,8 % outre-Atlantique avant de se replier, plus nettement encore, à 5 % dans un an, sous l’impulsion de conditions économiques plus encourageantes que sur le Vieux continent. De quoi soutenir un repli de l’indice mondial d’un plus haut de 12,8 % fin 2009 à 6 % fin juin 2010.

Il y a un mois, Moody’s misait sur des taux bien supérieurs à fin 2009, révisant ainsi sa prévision mondiale d’un point (0,7 et 2,9 points respectivement aux Etats-Unis et en Europe).

L’agence explique ce moindre pessimisme par l’impact sur son modèle de calcul de la poursuite ces derniers mois du resserrement des spreads des obligations à haut rendement. La disparition d’ores et déjà effective des émetteurs les plus faibles soutiendra l’embellie envisagée l’an prochain, les secteurs des biens durables en Europe et de l’automobile aux Etats-Unis restant les plus touchés.

A lire aussi