La marge de Valeo ne se redressera pas avant le second semestre

le 16/02/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Passée dans le rouge au quatrième trimestre, la rentabilité opérationnelle devrait rester négative jusqu’à fin juin

Pas de sortie de crise avant 2011. Les pronostics dévoilés vendredi par Valeo sont pour le moins pessimistes. A court terme également. S’il attend une production automobile en baisse de 20% sur l’année, l’équipementier redoute un creux de -30% au premier semestre.

Ainsi Valeo attend-il «une marge opérationnelle négative au premier semestre». Le dernier trimestre a déjà donné un avant-goût du phénomène. Dans un marché en baisse de 25,2%, le groupe a vu sa marge opérationnelle chuter à -2,1% contre +3,9% un an plus tôt (voir illustration), l’ajustement des coûts (+8 points) n’ayant pas pu compenser l’impact de la baisse d’activité (-14,1 points).

Valeo s’est donc attaché lors de ses résultats à démontrer sa capacité à traverser les turbulences sans incident. Outre les traditionnelles mesures destinées à freiner les sorties de cash (suspension du dividende, baisse des investissements…), Valeo a mis en avant son échéancier qui ne prévoit pas de remboursement avant 2011 (444 millions d’euros d’Oceane).

De surcroît sa dette nette de 821 millions (intégrant 661 millions de trésorerie) respecte les covenants. Hormis une clause de changement de contrôle sur 600 millions à échéance 2013, Valeo ne doit pas dépasser un gearing de 120%. Or ce dernier était de 60% à fin 2008. Quant à la ligne de crédit confirmée de 1,2 milliard, elle est soumise à la même règle.

En dégradant le groupe de Baa3 à Ba1 en janvier en raison des pressions sur la rentabilité, Moody’s avait concédé que le profil de liquidité demeurait «solide». Reste que l’agence avait dit ne pas exclure «de nouvelles pressions sur les notes» en cas de consommation de cash supérieure à 200 millions en 2009.

A lire aussi