Le marché demande une réforme de l’AMF

le 21/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

La décision du régulateur de ne pas sanctionner dans l’affaire EADS provoque un tollé

La décision de la commission des sanctions de l’AMF de mettre hors de cause toutes les parties concernées dans l’affaire EADS a provoqué le tollé des acteurs du marché. «Un véritable scandale», pour Colette Neuville, présidente de l’Association de défense des actionnaires minoritaires (Adam). «L’omerta continue à régner sur la place de Paris, comme dans les dossiers Natixis et Madoff », poursuit Fabrice Rémon, associé chez Deminor. Cette décision conduit les acteurs de la gouvernance à demander une réforme en profondeur de l’AMF.

A lire aussi