Lagardère se voit leader dans le marché du sport

le 01/06/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Le groupe, qui rebaptise Lagardère Sports en Lagardère Unlimited, vient de racheter la société américaine Best

L’acquisition est de taille limitée. Mais pour Arnaud Largardère, gérant du groupe éponyme, elle est symbolique de ses ambitions. En mettant la main pour «quelques dizaines de millions de dollars» sur l’américain Best (30 millions de dollars de chiffre d’affaires en 2009), Lagardère a fait le point sur ses projets en matière d’économie du sport.

Best va lui ouvrir de nouvelles perspectives outre-Atlantique avec une diversification des sports suivis (base-ball, football américain…). De quoi «réduire la volatilité de l’activité» et faire un premier pas en vue de l’objectif ultime: devenir le leader du secteur dans les cinq ans, en s’appuyant surtout sur la croissance organique et les petites acquisitions.

Pour cela, le groupe va opérer une réorganisation. Oubliée la branche Lagardère Sports. La nouvelle marque sera Lagardère Unlimited, une bannière sous laquelle seront regroupés l’ancien Lagardère Sports mais aussi Best, le Team Lagardère ou encore les 30% acquis dans l’académie américaine de Saddlebrook. Car l’idée est bien d’avoir une présence sur les six métiers de l’économie du sport: académies sportives, représentation d’athlètes (et de personnalités), gestion d’événements, consulting, droits marketing et droits médias.

S’il est connu que Lagardère Sports a dégagé 507 millions d’euros de revenus l’an passé, difficile en revanche de savoir à quel niveau se situe la place de leader. A l’image de l’actuel numéro un IMG (un peu devant Lagardère), personne dans ce secteur morcelé ne donne réellement de chiffres. Du coup Lagardère est lui aussi resté discret sur ses objectifs. Il a simplement fait référence à une étude de PwC (voir illustration) estimant d’ores et déjà le marché (billetterie incluse) à plus de 100 milliards de dollars.

A lire aussi