L'opérateur du tunnel sous la Manche accroît la liquidité de son titre

le 27/07/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Près de 76 % des bons de souscription d’actions 2007 ont été échangés en actions, deux ans avant la date d’exercice

L’innovation financière d’Eurotunnel se solde par un franc succès. L’offre publique d’échange de bons de souscriptions d’actions (BSA) en actions ordinaires a atteint un taux d’apport de près de 76 %, bien au-delà des 50 % espérés pour cette offre volontaire, confie-t-on dans l’entourage du groupe. Par cette opération 103,5 millions d’actions nouvelles sont émises et cotées dès ce matin. Soit une hausse de 64 % des actions en circulation, permettant d’accroitre la liquidité du titre, grâce à une capitalisation boursière plus élevée.

Avec la conversion des titres subordonnés remboursables en actions (TSRA) le 6 septembre prochain, la visibilité de l’action sera encore augmentée, avec 403 millions de titres cotés, se félicite Jacques Gounon, le PDG d’Eurotunnel.

Cette opération avait pour but de récompenser les investisseurs présents lors du plan de sauvegarde en 2007. En effet, cette offre de conversion a été anticipée, et n’a nécessité aucun débours de cash pour les porteurs de BSA. C’est l’intermédiaire d’Eurotunnel, la banque Lazard, qui a apporté la soulte et a reçu en échange 10,4 millions d’actions. Titres qu’Eurotunnel compte racheter, puis annuler, avant la fin de l’année, pour assurer une meilleure relution à ses actionnaires.

Quant aux porteurs des 24 % de BSA non échangés, ils devront attendre l’échéance de juillet 2011 et payer 0,40 euro par action pour exercer leurs bons. « La spéculation sur l’action Eurotunnel va se porter sur le résiduel du BSA », anticipe Jacques Gounon.

Pour l’heure, le groupe ne connaît pas encore précisément son nouvel actionnariat. Jacques Gounon promet de réaliser à l’automne un titre au porteur identifiable (TPI).

A lire aussi