L’opérateur confirme son statut de valeur de rendement

le 05/03/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Comme espéré par le marché, le dividende de France Télécom sera porté à 1,40 euro. Ce qui représente 6,8% du cours moyen de l’action en 2008

Avec la chute des marchés, les investisseurs pouvaient espérer de beaux rendements au titre de 2008. Mais des groupes parmi les plus prometteurs sur ce point (comme Renault) ont dû tirer un trait sur le dividende pour préserver leur cash. Pourtant tous les actionnaires ne seront pas démunis. Ainsi de ceux de France Télécom (FT).

Conformément à son engagement de verser 45% de son cash-flow, l’opérateur a décidé de porter à 1,40 euro son dividende au titre de 2008. Un acompte ayant été payé, le solde sera de 0,80 euro réglé le 30 juin. Et nouveauté, ce solde pourra être obtenu à 50% en titres si les actionnaires le souhaitent.

Quel que soit leur choix, ils se verront en tout cas offrir l’un des plus beaux rendements du secteur. Un investisseur ayant acquis des titres au cours moyen de 2008 obtiendra en effet un retour de 6,8%. D’après les données fournies par FT lors de ses résultats, les concurrents sont en retrait qu’il s’agisse de Deutsche Telekom (6,1%) ou de Vodafone (5,4%). Dans une note, CM-CIC ajoute même que ce dividende sous-tend «un rendement de 8% au cours actuel». L’actionnaire de référence qu’est l’Etat ne devrait pas y être insensible. Ses 26,65% seront synonymes de 975 millions de dividendes.

Les années à venir promettent d’être également rémunératrices, le groupe s’étant engagé dans son plan à 2012 à continuer à verser en dividendes au moins 45% d’un cash-flow attendu à 8 milliards chaque année. Selon CM-CIC, le dividende pourrait ainsi être de 1,4 euro en 2009 et de 1,5 euro en 2010. Certes, une remontée de l’action ferait chuter le rendement. Mais dans ce cas, les actionnaires seraient gagnants sur deux tableaux.

A lire aussi