Les investisseurs attendent une belle année 2010 pour les matières premières

le 15/12/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

Pour une majorité d’entre eux, les flux directs devraient être supérieurs aux 60 milliards de dollars prévus pour 2009

Les matières premières devraient poursuivre leur progression en 2010. Tel est l’avis qu’avançait hier SG CIB dans une étude en précisant que d’une part, la demande des utilisateurs progressera et que d’autre part l’environnement de taux bas incitera les investisseurs à regarder de nouveau vers ce compartiment. «Les flux en direction des matières premières, qui ont été substantiels en 2009, devraient rester élevés au premier semestre 2010», souligne SG CIB.

Ce propos est d’autant plus intéressant qu’il est corroboré par les investisseurs eux-mêmes au sein d’une étude de Barclays Capital. Sur les quelques 300 personnes interrogées, 63% envisagent d’accroître leur exposition aux matières premières dans les trois ans, 26% pensant maintenir leurs positions.

Ainsi, pour les deux tiers d’entre eux, les flux d’investissement directs en matières premières devraient en 2010 égaler ou dépasser le niveau déjà record de 60 milliards de dollars attendu pour 2009.

N’y voyant pas seulement des outils de couverture contre l’inflation ou les taux de change, les investisseurs se disent avant tout intéressés (dans 60% des cas) par les performances à venir des matières premières. De fait, la moitié des sondés en espère un retour annuel de 5 à 10% dans les cinq ans à venir et même de plus de 10% pour 24% d’entre eux (voir illustration), alors que 9 de ces investisseurs sur 10 n’envisagent pas une croissance mondiale de plus de 4%.

Dès lors pour 42% des sondés, il est nécessaire de consacrer à long terme plus de 10% des portefeuilles aux matières premières. Les voies privilégiées sont la gestion active confiée à des tiers (40%) et les trackers (28%).

A lire aussi