Le Groupe Lucien Barrière devrait s’introduire à un prix de 16,10 euros

le 29/09/2010 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

A ce niveau de bas de fourchette, la capitalisation ressortirait à quelque 575 millions d’euros, et entraînerait une moins-value pour Accor

Il reste encore une journée de placement pour l’IPO du Groupe Lucien Barrière (GLB). Les livres fermeront ce soir à 17 heures. Mais déjà des tendances se dégagent.

Des banquiers laissaient entendre hier que le prix devrait être fixé en bas de fourchette, à 16,10 euros. «La sensibilité au prix dans les ordres est plutôt vers le bas de fourchette», a confié l’un d’entre eux à L’Agefi, laissant deviner une souscription mesurée. Certains se demandent même si tous les titres trouveront preneur.

Mi-septembre, le gérant de casinos avait donné une fourchette pouvant aller jusqu’à 19,60 euros par action. Mais le climat incite visiblement à la prudence. Même si le marché s’est bien tenu depuis deux semaines, les investisseurs témoignent encore d’une certaine prudence vis-à-vis des actifs à risque.

Pour son entrée sur le marché prévue vendredi, le groupe devrait donc agir avec mesure. A 16,10 euros l’action, GLB afficherait une capitalisation de 575 millions d’euros et une valeur d’entreprise de 980 millions. De quoi faire ressortir un ratio de 7,2 fois l’excédent brut d’exploitation de 2010. Un niveau proche de ceux des acteurs du jeu (7,1 pour Ladbrokes et 6,4 pour Lottomatica) mais inférieur à ceux de l’hôtellerie (7,9 pour Accor et 10,2 pour Sol Melia).

Le niveau du curseur aura en tout cas son importance pour Accor, qui ambitionne de vendre ses 49% de GLB via cette IPO. En haut de fourchette, il aurait pu espérer récolter 343 millions d’euros alors qu’en bas il devra se contenter de 282 millions. Sachant que cette participation est valorisée à 530 millions dans ses comptes (dont 198 millions de dette), le groupe hôtelier s’expose donc à une moins-value de 50 millions.

A lire aussi