GM offre son capital au Trésor américain

le 28/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

A l’issue de la restructuration, l’Etat aura au moins 50 % du capital et les obligataires 10 %

La restructuration de General Motors est lancée. Et hier, le constructeur a prévenu d’emblée que si elle n’était pas avalisée par ses créanciers d’ici au 1er juin, il se placerait « sous la protection du régime américain des faillites ». Le schéma reste pour le moins classique puisque GM propose d’échanger de la dette contre du capital. Ainsi, les créanciers obligataires se verront offrir 225 actions en échange de 1.000 dollars de dette (en nominal). De quoi alléger de 27 milliards de dollars l'endettement.

A lire aussi