EDF fait appel aux investisseurs institutionnels américains

le 22/01/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’électricien français a lancé un placement privé aux Etats-Unis. Le groupe confirme ses objectifs 2008

Dans le cadre du financement de son programme d’investissements opérationnels et de croissance externe, EDF «évalue ce jour les conditions de lancement d’un placement privé aux Etats-Unis d’obligations long terme auprès d’investisseurs institutionnels», précise l’énergéticien français.

Dans le prospectus relatif à ce placement privé, EDF confirme ses objectifs 2008, à savoir une croissance organique «d’environ 3%» de son excédent brut d’exploitation et une stabilité de son résultat net, hors éléments récurrents, soit 4,68 milliards d’euros. Des chiffres qui ne prennent pas en compte l’impact de la prolongation du Tartam (Tarif réglementé transitoire d’ajustement de marché) jusqu’au 30 juin 2010. La provision égale à la totalité du coût de cette prolongation pour 2009 et 2010 avait été estimée par le groupe à 1 milliard d’euros en août dernier. Un chiffre qui sera actualisé, et donc vraisemblablement relevé, le 12 février lors de l’annonce des résultats 2008.

Selon IFR, EDF a émis hier pour 5 milliards de dollars de dettes en trois tranches.

En 2009, EDF se concentrera sur sa croissance organique et se fixe pour principaux objectifs : l’amélioration de son activité (notamment de son parc nucléaire en France), la réussite de son programme d’amélioration de la performance, l’intégration de British Energy et l'atteinte des synergies annoncées.

Par ailleurs, le groupe rappelle avoir augmenté le plafond de son programme de papier commercial aux Etats-Unis de 3 milliards à 10 milliards de dollars et celui de ses billets de trésorerie de 3,8 milliards à 6 milliards d’euros. EDF est noté «A+» avec une perspective négative par S&P et «Aa3» avec perspective stable par Moody’s.

A lire aussi