Une dilution réelle de 64 % pour la levée de fonds de Faurecia

le 29/04/2009 L'AGEFI Quotidien / Edition de 7H

L’équipementier a donné le coup d’envoi de son augmentation de capital de 450 millions, garantie par son actionnaire Peugeot SA

On connaissait le montant de l’augmentation de capital projetée par Faurecia : 450 millions d’euros. On en connaît désormais les détails. Le groupe placera 65,05 millions de titres à 7 euros l’unité en faisant intervenir des droits préférentiels de souscription (DPS), trois droits donnant accès à huit actions nouvelles (les droits seront détachés ce soir). Sur la base de la clôture du 24 avril (10,60 euros), la valeur du droit est de 2,62 euros et la décote théorique (sur le cours ex-droit) de 12 %.

Ce niveau de décote peut sembler modeste comparé aux opérations récentes. D’autant qu’avec la chute du titre hier (-4,41 % à 9,53 euros), la décote n’est plus que de 9 %. On peut supposer que le groupe a souhaité limiter la dilution déjà importante. Car le nombre de titres à émettre représente 2,6 fois le capital existant de 24,4 millions d’actions, soit une dilution théorique de 72,7 %.

Ainsi, pour un investisseur souhaitant réaliser une opération blanche (soit une souscription couverte par la vente d’une partie des DPS), il conviendra selon nos calculs de ne souscrire que 12 % des actions offertes. Ce qui se traduira par une dilution réelle de 63,8 %. Autrement dit, une participation actuelle de 1 % se transformerait dans ce cas en une part de 0,36 %. Et encore cette dilution s’entend-elle avec un DPS à 2,62 euros. Avec un droit à 1,50 euros, la dilution grimperait à plus de 67 % (voir tableau).

Pour Faurecia, la mobilisation aura en tout cas peu d’impact car son actionnaire Peugeot SA s’est engagé à souscrire jusqu’à la totalité de l’opération en cas de besoin. Ce qui à l’extrême pourrait le faire monter à 92 %, contre 70,85 % aujourd’hui.

A lire aussi